mardi 12 mai 2015

Reflets (2)

Pour cette deuxième partie consacrée aux reflets, nous partons vers des lacs du canton du Valais. Cette région comporte des lacs de plaine et un grand nombre de lacs d'altitude. Pour commencer, nous nous dirigeons vers le lac du Louché, retenue d'eau créée il y a certainement plus d'un siècle dans le petit village de Lens. A ne pas confondre avec un autre lac du Louché, également valaisan, mais situé dans le val d'Hérens.

C'est au bord du lac du Louché que s'est construite dès 2010 la Fondation Pierre Arnaud. Elle se situe au bord du lac et sa façade principale est entièrement constituée de panneaux solaires semi-transparents, intégrant des jeux de lumières. C'est probablement une des seules formes d'architecture moderne qui ne gâche pas le paysage. Cet immense miroir réfléchit des images diverses, en fonction des saisons et des heures de la journée.

Je me suis, bien sûr, intéressé aux reflets de cette paroi vitrée dans l'eau du lac dès la construction de l'édifice. La première photo représente les colonnades de panneaux qui donnent chacune une teinte différente de ses voisines. Comme on l'aura compris, il s'agit en fait d'une double réflexion. On y voit le reflet dans l'eau de la paroi du bâtiment qui, elle-même, donne l'image des espaces et constructions situés en face. C'est en quelque sort une manière indirecte de représenter le décor qui se trouve dos au photographe. La largeur du champ couvert par la photo est de trente à quarante mètres.











En voici un détail qui, pivoté de 90 degrés, donne une tout autre interprétation. Strates minérales ou visualisation d'un signal électronique ?

























Toujours autour de ce lac, en cherchant un peu, on trouve des reflets plus détaillés, comme ces flammes horizontales.





























La photo suivante a été prise au bord du lac des Miriouges, situé en dessous de Crans, à 1333 mètres d'altitude. Il s'agit également d'une réserve d'eau destinée à l'irrigation des champs. C'est une de mes préférées. Les couleurs m'ont d'abord attiré, puis les formes improbables. Ce n'est qu'après un moment que j'ai aperçu de la végétation, sortes de feuilles d'algues vue en transparence. Comme je l'ai déjà dit, le fait d'avoir sur la même photo une image réfléchie et une image en transparence est une caractéristique intéressante de cette technique. Cette photo remonte à 2013 et, sans GPS ou notes manuscrites, il ne m'est plus possible de dire quel était l'objet reflété.


























Lunette 2D



Aucun commentaire:

Publier un commentaire